Jardin botanique




Le parc de Villa Carlotta (environ 8 hectares visitables) est un lieu fascinant, non seulement pour sa splendide position panoramique, mais aussi pour l'harmonie de style, la richesse des essences, les suggestions littéraires qui en font une destination incontournable quand on arrive au lac de Côme. 

Le grand jardin à l'italienne, avec des hautes haies de coupe géométrique, des parapets à balustrades, des statues et des jeux d'eau, date du XVIIème siècle. La structure du jardin à l'anglaise, riche d'immenses arbres de valeurs et de paysages charmants, remonte à la période romantique. La grande architecture végétale aux imposantes masses de rhododendrons, azalées et d'espèces rares, qui font du parc de la Villa Carlotta un véritable jardin botanique, date de la fin du XIXème siècle. 

Les terrasses et le jardin à l'italienne 
Des parterres géométriques, des petits bassins, des niches et des fontaines animent les cinq terrasses situées en face de la villa. Une fois monté l'escalier du XVIIème siècle, les terrasses offrent de nombreuses surprises botaniques: les hautes haies de camélias, les plantes de papyrus, les grandes et renommées pergolas d'agrumes et les nombreuses roses qui décorent les murs. Le célèbre écrivain français Gustave Flaubert, durant son séjour sur le lac de Côme au printemps 1845, cita cette partie du jardin: "escalier de pierre descendant jusque dans l'eau pour s'embarquer dans la gondole — grands arbres — roses qui passent sur une fontaine". Depuis les terrasses, on profite d'une vue extraordinaire sur le jardin à l'italienne avec la balustrade en pierre décorée de douze statues de divinités mythologiques et de figures allégoriques en marbre de Candoglia, datant du début du XVIIIème siècle: Nuit, Hercule, Déjanire, Zéphyr, Flore, Apollon, America, Pomone, Vertumne, Galatée, Echo, Aurore. Leur signification est liée aux rythmes et aux plaisirs de la vie rurale. Au centre, la fontaine du XVIIIème siècle avec un bassin et la statue d'Arion de Méthymne, célèbre poète et musicen grec (il jouait de la cithare), qui fut miraculeusement sauvé des flots par un dauphin. 

Les camélias 
A en juger par les dimensions, la présence du camélia à Villa Carlotta remonte à de nombreuses années. En se promenant entre les jardins, on peut admirer plusieurs variétés, certaines très rares, aux différentes couleurs. A voir le massif dans la cour située derrière la villa, autour de la grande niche de rocaille qui autrefois abritait la statue d'Hercule (aujourd'hui, elle est couverte de fougères). 

Les azalées 
En avril et mai, Villa Carlotta offre une authentique mer d'azalées multicolores, disposées en hauts coussins arrondis le long des chemins du parc. L'effet est extraordinaire pour la variété chromatique et les dimensions des arbustes. Il s'agit d'un parcours fleuri, fascinant et presque unique en Italie. Ici, on peut admirer le talent des paysagistes à l'époque de la famille Saxe-Meiningen et des jardiniers d'aujourd'hui qui ont su réaliser et entretenir un parcours de ce genre, interprétant de façon moderne les objectifs et les techniques de l'antique art topiaire. Pour mieux observer la scène, un court sentier le long des azalées mène à un gazébo romantique: d'ici, on peut admirer de véritables vagues d'azalées avec des rhododendrons en arrière-plan. 

Le bosquet des rhododendrons 
Une seule espèce de rhododendrons (Rhododendron arboreum) a permis de créer un milieu qui, dans la nature, se trouve seulement sur les montagnes de l'Himalaya: des dizaines d'exemplaires ultracentenaires, avec leurs troncs et leurs branches, créent ici une atmosphère unique. Caractérisé par un tronc épais sans branches dans la partie basse, 30-60 cm de diamètre et d'une hauteur variable entre 1 et 15 mètres, le Rhododendron arboreum est un vrai arbre aux feuilles lancéolées ou oblongues et aux inflorescences avec 15-20 fleurs d'un joli rouge cramoisi, rose ou même blanc pour certaines sous-espèces.

Le théâtre de verdure 
Une surprenante perspective scénographique réalisée exclusivement avec du matériel végétal crée un environnement fascinant: un parcours herbeux et sinueux vers la montagne, délimité sur chaque côté par des arbustes, vers un point de fuite entre de hautes conifères. Il s'agit de la version moderne et fascinante du "théâtre de verdure". En plus du gazon, certaines plantes jouent un rôle important: l'azalée, les rhododendrons, les palmiers et à droite un extraordinaire glycine séculaire, une véritable sculpture naturelle. 

Le jardin des bambous 
Plus de 3000 m² inspirés des principes et des techniques de l'art des jardins japonais abritent 25 espèces de bambous, certaines très rares, dans un site harmonieux entre cascades, ruisseaux et des structures en pierre. L'escalier d'accès au jardin, passant sous le portail, mène à une zone divisée en deux niveaux: la plus haute, entourée d'un bois de bambous géants, est une oasis de tranquillité où il est possible d'apprécier tous les différents lumières, formes, sons et couleurs qui, dans l'harmonieuse union entre eau et bambous, changent durant la journée. 

La vallée aux fougères 
La main habile du paysagiste a su transformer une simple gorge naturelle en un environnement scénographiquement construit pour susciter stupeur chez le visiteur, par l'ajout de platanes et de tilleuls, mais surtout de plantes exotiques comme les grandes fougères arborescentes et palmiformes originaires d'Australie. La vue depuis le belvédère est stupéfiante et fascinante.

Jardin rocailleux 
Voici une zone à la configuration végétale particulière, constituée d'une couronne supérieure d'arbustes et créant un très beau décor. En dessous, il y a une mosaïque de plantes vivaces (floraison au printemps et en été), sans oublier diverses typologies de palmiers provenant du monde entier. Dans la zone plus à l'est, entre grandes niches et fissures, on trouve un grand nombre de plantes grasses, avec des espèces provenant d'une quinzaine de genres différents, qui sont plantées à la bonne saison puis mises en serre quand il commence à faire froid. 

Le vieux jardin 
A gauche de la villa, après le pont, il est possible de visiter le vieux jardin. Cette zone semble la moins spectaculaire du parc mais elle est la plus romantique. En effet, elle se situe dans l'antique structure du XIXème siècle avec l'allée centrale et les grands platanes déjà cités par Stendhal. On y trouve aussi la fontaine des nains, une œuvre curieuse de style baroque avec statues, escaliers et cascades. 

Le musée des outils agricoles 
Pour préserver la mémoire historique des techniques agricoles et du jardinage du passé, une exposition des vieux outils a été ouverte au public dans les serres de Villa Carlotta, utilisant une partie de la structure en bois des orangeries. On peut voir des vieux outils et des instruments autrefois utilisés par les jardiniers de la villa: cuves, brouettes, une pompe anti-incendie, pressoir et cuves pour la production du vin et un extracteur de miel.