Qui sommes
nous

noTRE mission

Conserver et valoriser avec compétence le patrimoine historique, artistique et botanique de Villa Carlotta.

Nous voulons accueillir et émouvoir chacun de nos visiteurs à travers une expérience de qualité, unique et personnalisable avec pour décor de fond le lac de Côme. Villa Carlotta est un lieu à vivre pour tout le territoire.

Contacts

Villa Carlotta
Via Regina, 2 - 22016 Tremezzina - Loc. Tremezzo, Como
tel. (+39) 0344 40405
fax (+39) 0344 43689

Informations et réservations segreteria@villacarlotta.it
Gestion et comptabilité amministrazione@villacarlotta.it
Services éducatifs didattica@villacarlotta.it
Réservations visites didactiques prenotazionididattica@villacarlotta.it
Évènements eventi@villacarlotta.it
Communication et marketing comunicazione@villacarlotta.it
Collections du musée museo@villacarlotta.it
Jardin giardinobotanico@villacarlotta.it
Service de presse

Chiara Lupano e Paola Carlotti - ElleciStudio
ellecistudio@ellecistudio.it

L'histoire

Plus de trois cent ans de grand collectionnisme caractérisent l’histoire de Villa Carlotta, où l’art dialogue avec la nature dans un contexte paysager absolument fascinant. S’élevant sur les bords du lac de Côme, la villa fut construite à la fin du XVIIe siècle par les marquis Clerici de Milan. En 1801, la propriété passa à Giovanni Battista Sommariva, à l’époque président du Comité de Gouvernement de la République Cisalpine (1797-1802) instituée par Napoléon Bonaparte en Italie du nord.

L’énorme patrimoine accumulé par Sommariva au cours de sa fulgurante carrière politique lui permit de cultiver son immense passion pour les arts, et notamment pour la sculpture, à laquelle nous devons les acquisitions d’œuvres d’Antonio Canova et de Berthel Thorvaldsen.

En 1843, la villa fut vendue par les héritiers Sommariva à la princesse Marianne de Nassau qui donna la demeure, en 1850, à sa fille Charlotte à l’occasion de son mariage avec le duc Georges II de Saxe-Meiningen. La princesse Charlotte (1831-1855) et son époux, le duc Georges II de Saxe-Meiningen (1826-1914) devinrent les nouveaux propriétaires de la villa.

Dans les décennies qui suivirent, la villa est adaptée aux exigences familiales et à l’évolution du goût, en renouvelant le mobilier et les décorations.Les interventions les plus importantes sont réalisées dans les salles d’apparat où, mettant en œuvre son habileté technique et son esprit inventif, Lodovico Pogliaghi (1857-1950) transforme les pièces en les adaptant au goût de l’époque. La personnalité du maître des lieux transparaît aussi dans les achats destinés au mobilier de la villa, reproposé maintenant au public dans les pièces du deuxième étage du musée.

Ernest (1859-1941), fils du deuxième mariage du duc, intervient quant à lui dans les grandes peintures murales du hall de la Galerie avec des sujets tirés de la mythologie classique. De l’époque Clerici, il reste les précieuses frises et les plafonds en bois peint redécouverts il y a quelques dizaines d’années lors de la restauration des salles.

Malgré la disparition précoce de la princesse Charlotte en 1855, Georges II continua à fréquenter la villa sur le lac de Côme en enrichissant le parc de nombreuses et rares essences botaniques que nous pouvons admirer encore aujourd’hui. Durant la Première guerre mondiale, la villa fut confisquée par l’État italien et confiée en gestion à la Fondation Villa Carlotta, instituée par décret royal en 1927.

La Fondation Villa Carlotta

Les origines de la fondation Villa Carlotta remontent à la Première guerre mondiale. À cette époque, la famille allemande Saxe-Meiningen possédait encore la villa. Celle-ci fut donc soumise, en tant que bien appartenant à des ressortissants de nations ennemies, à un « syndicat », une sorte d’administration contrôlée qui dura jusqu’au début des années Vingt.

Au printemps 1921, la propriété passa à l’État, et en 1922 le syndicat fut transformé en Gestion de séquestre. C’est à cette époque que l’on commença à penser à la possibilité de constituer un organisme privé préposé à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine de Villa Carlotta. L’idée fut développée par l’avocat Giuseppe Bianchini, conte de Lenno, qui s’appuya initialement à l’association « Pro Tremezzo ».

Le projet original ne fut réélaboré et concrétisé que quelques années plus tard avec le concours de personnalités illustres milanaises et comasques.
En 1926, Giuseppe Bianchini, réunissant autour de lui l’industriel Giovanni Silvestri, l’ingénieur Luigi Negretti et les entrepreneurs textiles Guido Ravasi (1877-1946) et Enrico Stucchi, constitua le comité promoteur de la fondation Villa Carlotta, reconnue comme personne morale par décret royal du 12 mai 1927.

L’année suivante, le 23 mars 1928, une convention fut signée avec le Domaine qui confiait la gestion du bien à la fondation Villa Carlotta pour 20 ans renouvelables. À partir de cette date, la fondation s’est occupée sans interruption de la protection et de la promotion de Villa Carlotta et du Centre lac en Italie et à l’étranger.

Dans l’intention des fondateurs, Villa Carlotta était appelée à jouer un rôle de pivot dans la vie culturelle et économique du territoire, toujours sans « aucune fin spéculative ni lucrative mais uniquement pour la conservation et l’amélioration de la propriété ». C’est pourquoi la fondation organisa dès sa création des initiatives de grande qualité telles que des expositions, des concerts, des ballets, des publications. Aujourd’hui encore, Villa Carlotta interprète cet esprit avec un vaste programme d’activités qui attire les résidents, les chercheurs, les écoles et les touristes du monde entier.

Au cours de son existence, la fondation Villa Carlotta s’est occupée constamment de l’entretien du jardin, principale attraction de la villa, également à travers la réalisation d’importantes interventions de maintenance et de rénovation. Elle a réservé la même attention aux collections d’art, à travers l’élaboration de projets muséaux rigoureux et l’augmentation des œuvres exposées, y compris grâce à de nouveaux achats et dépôts de pièces sélectionnées de manière scientifique pour améliorer et renforcer les parcours proposés aux visiteurs.

STEERING COMMITTEE AND BOARD

Directeur
Maria Angela Previtera

Secrétaire de direction
Roberta Lamanuzzi

Administration
Massimiliano Pozzi

Communication et évènements
Michela Gatti

Réservations et informations
Valeria Marzullo

Services éducatifs
Mara Sugni
Francesca Furini

Maintenance et logistique
Patrick Bertelloni

Collecte de fonds
Giulia Pavoni

Billetterie et accueil
Camilla Casartelli
Roberta Pini

Assistants de musée
Jessica Venturini
Marta Mascaro
Lucia Pini
Caterina Terzaghi

Members
Camilla Bagatti Valsecchi
Giorgio Basaglia
Mario Bassani
Maria Vittoria Bianchini
Franco Brenna
Stefano Colonna
Stefano Della Torre
Patrick Droulers
Alberto Fradegrada
Massimiliano Mondelli
Annie Ratti
Michele Roda
Mario Tieghi
Sindaco Comune di Menaggio
Presidente Amministrazione Provinciale
Presidente Accademia di Brera
Presidente Comunità Montana Lario - Intelvese

Auditors
Pierluigi Russo
Salvatore Percuoco
Giovanni Fontana

Organismo di Vigilanza
Salvatore Percuoco
Giovanni Fontana
Carmelo Tribunale

Personnel et collaborateurs

Directeur
Maria Angela Previtera

Secrétaire de direction
Roberta Lamanuzzi

Administration
Massimiliano Pozzi

Conservatrice

Elena Lissoni

Evènements
Michela Gatti

Réservations et informations
Valeria Marzullo

Services éducatifs
Coop. Ambarabart

Maintenance et logistique
Patrick Bertelloni

Billetterie et accueil
Camilla Casartelli
Roberta Pini

Assistants de muséeMarta Mascaro
Lucia Pini
Cristina Famiglini

Jardinier en chef
Roberto Travella

Jardiniers
Gianluca Selva
Lorenzo Peschiera
Mauro Ortelli
Donato Venini
Gianluca Vavassori
Marco Caminada
Alfredo Costanzo
Thomas Lillia
Giancarlo Locatelli
Simone Boggia

Service de presse
Elleci Studio

Partenaires et consultants
Andrea Tantardini, phytopathologue
Memoria e Progetto, archiviste
Rosa Valsecchi, communication

Servizi educativi: Associazione Culturale Ambarabart

Groupe de bénévoles
De nombreuses personnes choisissent de nous aider dans l’entretien du jardin et dans l’organisation des activités. En collaboration avec Auser.

Notre site Web a besoin de cookies pour fonctionner. Lisez les informations.
Plus d'informations